Blog – Écoquartiers et nouvelles formes d'urbanisme

par jerome

3 commentaires

Le « village d’activités » de Miribel-Lanchâtre

Catégorie

Un lotissement pas comme les autres…

Les enjeux de la démarche présentés lors d’une visite du nouveau lotissement communal en compagnie du Maire Luc Puissat et des personnes de la société informatique REF SA.

 

Résumé en vidéo :

 

Située aux portes de l’agglomération grenobloise dans le Triève, cette commune rurale de 250 habitants a décidé dans en 1995, d’accueillir de nouveaux habitants pour maintenir ses effectifs scolaires et relancer l’économie local… Sans pour autant devenir un « village dortoir ».

 

 « Vivre et travailler au pays, c’est une vieille revendication mais dans le contexte actuel, elle est naturellement remise au goût du jour dans une réflexion sur la mobilité, la relocalisation de l’économie, etc. » précise Luc Puissat, maire de Miribel-Lanchâtre.

 

En urbanisme, un nouveau lotissement comme celui du Pré Tarachou s’appelle une greffe. L’organiser pour qu’elle prenne, c’est l’organiser dans le temps et la faire accepter par les habitants. Pour cela, l’équipe municipale a su s’entourer d’une équipe pluridisciplinaire (CAUE, atelier d’étudiants de l’école d’architecture et comité de pilotage élargi, concertation répétée avec les habitants, etc.).

Rapidement ils ont débouché sur un concept innovant mêlant activités et logements tout en conservant une qualité et une cohérence urbaine et architecturale en résonance avec le territoire et les particularités du site.

 

 

le « village d’activité » :

  • 8 logements locatifs sur environ 1300 m2,
  • 3 maisons individuelles en accession à la propriété sur de petites parcelles,
  • 4 locaux à usages d’activités actuellement occupés par des entreprises qui privilégient l’emploi local.
  • 1 espace vert non constructibles destiné aux loisirs,
  • 1 place publique et des cheminements piéton entourés de murets en pierre,
  • des accès routiers vers le vieux village et vers la départementale,
  • 1 chaudière bois collective alimentée en bois local par un agriculteur du village, pour tout le lotissement et les propriétaires privés voisins .

 

D’un point de vue architectural, le bâtit s’apparente aux formes traditionnels en s’adaptant à la pente. Pour économiser le sol et faire des économies de réseaux, les formes urbaines sont plus compactes qu’un lotissement traditionnel. La concertation avec les habitants a même amené les propriétaires voisins à s’inscrire dans cette logique architecturale et à se raccorder la chaudière bois collective (Cf diaporama).

Avec aujourd’hui plus de 370 habitants, environ 30 emplois de créer et plus de 80 enfants à l’école, l’équipe municipale à porté une vision prometteuse sur la façon dont il est possible de développer une petite commune de montagne tout en gardant « l’esprit village ». Fort de cette expérience réussie, ils accompagnent et conseillent aujourd’hui une nouvelle extension privée sur la commune.

 

Architectes du projet : Les Préssés de la cité

 

Le conseil du Maire :

 

Vos commentaires

  • par Marcel Ruchon architecte les Pressés de la Cité
    29 avril 2013 - 14 h 29 min

    Bonjour,
    C’est fort utile de diffuser les bonnes pratiques, surtout lorsqu’elles donnent des résultats appréciables. C’est également très cordial de citer les auteurs des projets, les Pressés de la Cité architectes en l’occurrence pour le Pré Tarachou.
    Et ce à fortiori lorsqu’on leur empruntent des documents (le diaporama).
    Cordialement

  • par jerome
    30 avril 2013 - 10 h 13 min

    Bonjour,
    Ce n’était pas volontaire. L’erreur est corrigée. Les titres du diaporama ont été modifiés. Un lien vers votre site internet a également été ajouté.
    Cordialement

  • par Jeanne
    9 juillet 2013 - 9 h 47 min

    J’ai vécu à Grenoble et cette initiative m’intéresse. Dans un autre registre, allez faire un tour sur ce blog, c’est le versant artistique de la ville mobile et écoresponsable qui se met en place : http://www.fcity.eu/

Poster un commentaire

Votre témoignage sera visible sur le site seulement après modération. * Champs obligatoires